logo Ressources de BTS AM

 

 

 

 

 

 

Si vous êtes en BTS Assistant Manager, vous trouverez sur ce site des ressources utiles pour vos études.

À terme, ce site devrait traiter les cinq finalités (F1 à F5) et plusieurs programmes de matières générales. Pour l’instant, seules quelques ressources de F1 vous sont proposées.

ATTENTION, si les liens qui figurent ci-dessous vous conduiront bien aux ressources de BTS AM, ceux qui se trouvent dans les pages indiquées peuvent vous entraîner loin du cadre de vos cours.

 

F1 (soutien à la communication et aux relations internes et externes)

L’ordre qui suit est purement indicatif. C’est celui du référentiel de l’Éducation nationale, qui n’est pas le plus pratique à mettre en œuvre (notamment pour progresser de concert avec les ateliers). Il est d'ailleurs probable que votre professeur ne le respecte pas.

Le programme est divisé en trois parties, elles-mêmes subdivisées en trois ou quatre chapitres. Il est dispensé sur les deux années d'études.

Collaborer avec le(s) manager(s)

Instaurer et entretenir la relation avec le(s) manager(s) : en introduction peuvent être présentés le manager, l’assistant(e) et enfin la relation entre assistant et manager. S’ensuivent des notions de communication que vous trouverez en pages relations, communication, communication interne et décryptage d’une communication (les deux premières font également partie du programme de sciences de gestion en première STMG). Le découpage entre ces pages est un peu arbitraire mais toutes les notions à connaître y figurent.

Recueillir des consignes de travail : ce chapitre est beaucoup plus court et plus opérationnel que le précédent et les techniques qui s'y rapportent trouvent aussi leur place dans d'autres chapitres, notamment celui qui détaille la gestion des réunions. Écoute active, QQCQCPC, prise de notes linéaire (avec usage des abréviations), prise de notes heuristique sont quelques unes des techniques employées (voir aussi les exercices de mindmaping).

Rendre compte, informer et faire le point : Il s’agit de suivre le processus d’une information entrante. Elle est reçue, puis transférée, utilisée et mémorisée. Les différentes formes que prend une transmission d'informations sont l’exposé, la rédaction de notes, le compte rendu, le courriel... La rédaction passe par la connaissance d'un traitement de textes. Les techniques d’argumentation doivent être connues.

Contribuer à la cohésion des groupes

Installer les conditions d’un climat de travail favorable : ce chapitre est très fourni : identification des normes sociales, analyse du fonctionnement des groupes restreints, accueil et intégration de participants, favorisation de la communication informelle et autres interactions, connaissance du mécanisme de stress mais aussi de sa prévention et des actions pour le réduire, anticipation et gestion des tensions, dépassement des conflits (page conflits interpersonnels).

Animer un travail collaboratif : après avoir examiné les outils du travail collaboratif, il s’agit d’étudier comment l’assistant(e) peut l’animer et en faciliter le déroulement.

Gérer une réunion : fonction-clé de l’assistanat, la gestion des réunions comporte plusieurs types de tâches : identification du type de réunion et des intervenants, prise en compte des usages selon le contexte, logistique, prise de parole et techniques d’animation

Assurer l’interface entre le (ou les) manager(s) et l’environnement de travail

Créer, entretenir et activer un réseau professionnel : avant toute chose, il faut connaître le principe des réseaux professionnels et leurs objectifs, puis créer une base de contacts, maintenir les relations, savoir solliciter et associer les compétences…

Accueillir et informer en français et en langue étrangère : ce site web n’ayant pas pour objet d’enseigner les langues étrangères, il ne peut que rappeler quelques règles professionnelles de communication et de filtrage des demandes. Voir les pages accueil physique, accueil téléphonique et appel téléphonique.

Communiquer par écrit : l’écrit, tant en interne qu’en externe ou en langue étrangère, représente une part importante du quotidien des assistant(e)s : identification de l’objectif de la communication, définition des différents moyens (papier ou informatique), rédaction et mise en forme, charte graphique.

Négocier en langue française et étrangère : tout commence par la préparation de la négociation. Tout en prenant en compte d’éventuelles différences culturelles, il s’agit de savoir utiliser l’argumentation, de détecter les techniques de manipulation et surtout de parvenir à un accord.