Techniques et concepts de l'entreprise, de la finance et de l'économie 
(et fondements mathématiques)

La négligeabilité

logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fonctions négligeables

Bon, si ces fonctions sont si négligeables que ça, inutile d’en parler…

Euh… La négligeabilité est une notion mathématique utilisée dans le cadre des recherches de limites. Après tout, on pourrait peut-être en dire un mot ?

Prenons deux fonctions, f et g (pour ne pas paraître original). f est négligeable (ou « infiniment petit ») devant g au voisinage de a s’il existe une fonction ε telle que :

définition

Il est entendu que a peut être un nombre ou l’infini. Une façon parmi d’autres de noter que f est négligeable devant g :

négligeable

Le contraire de la négligeabilité est la domination, ou prépondérance. On note que g domine f de la façon suivante :

domination

NB : il ne s’agit pas d’un o, minuscule puis majuscule, mais de son sosie, la lettre grecque omicron.

La définition n’est pas très opérationnelle. Il est plus pratique d’utiliser une formule qui en découle :

formule

Bien sûr, g(x) ne doit pas être nulle. Mais on remarque qu’il n’est pas indispensable d’introduire une fonction ε.

Une présentation plus intuitive (donc, non mathématique !) consiste à dire que g l’emporte sur f. Prenons un exemple où f et g ont la même limite finie.

La fonction carré est négligeable devant x au voisinage de zéro. Nos trois présentations sont là pour le montrer.

Premièrement, l’intuitive consiste à imaginer sa parabole représentative qui, à partir de -1, amorce une descente rapide vers 0 pour atterrir en douceur alors que la droite représentative de la fonction linéaire y = x vient se fracasser brutalement contre l’origine. Lorsque x est à 0,5, est déjà à 0,25. Si l’on extrapole à l’infiniment petit (déjà moins facile à imaginer), la fonction linéaire domine la fonction carré.

Deuxièmement, l’utilisation de la formule implique un calcul de limite simplissime :

limite

Troisième présentation, celle de la définition. Elle nécessite de poser ε(x) = x. On voit bien que x² = x × x et que la limite en 0 de cette fonction ε est nulle.

Au voisinage de zéro, une fonction polynomiale de degré n est d’ailleurs toujours négligeable devant une fonction polynomiale de degré inférieur. Et inversement à l’infini.

Les deux fonctions f et g n’ont pas nécessairement la même limite. Si g(x) = 1 (fonction constante), f reste négligeable devant elle.

Propriétés

Si, au voisinage d’un point, f est négligeable devant g, elle-même négligeable devant h, alors f est négligeable devant h. C’est la propriété de transitivité, assez évidente d'ailleurs.

Les règles de linéarité s’appliquent. Si deux fonctions sont négligeables au voisinage d’un point devant une autre, leur combinaison linéaire l’est aussi. Formellement, si a et b sont deux réels (scalaires), alors…

combinaison linéaire

Quant aux inverses

inverses

En revanche, l’élévation de f et de g à une même puissance positive ne change pas le sens comme ci-dessus. Idem si l’on étudie des PRODUITS de fonctions (mais pas leur somme) :

puissances

Posologie

À utiliser lors de calculs de limites difficiles. Si les troubles persistent, consultez votre mathématicien.

D’une façon générale, on lève l’indétermination d’une limite en comparant une fonction dominante et une fonction négligeable, même sans le savoir. Ainsi, les croissances comparées ne sont rien d’autre que la confrontation entre une fonction plus « forte » et une autre plus « faible » : à l’infini, la fonction logarithme népérien est négligeable devant une fonction de puissance positive, elle-même négligeable devant une fonction exponentielle

Le RESTE d’un développement limité en un voisinage donné est une fonction négligeable à cet endroit-ci (la partie régulière étant une fonction équivalente à la fonction dont on cherche la limite). Au cours des années supérieures (souvent bac + 1), les fonctions négligeables sont d'ailleurs généralement étudiées en même temps que les fonctions équivalentes et juste avant les développements limités. Le lien est évident puisqu'au voisinage d'un point, une fonction négligeable apparaît comme la différence entre deux fonctions équivalentes.

Bien sûr, la négligeabilité s’étudie aussi dans le cadre des limites de suites.

 

négligeables

 

© JY Baudot - Droits d'auteur protégés