Techniques et concepts de l'entreprise, de la finance et de l'économie 
(et fondements mathématiques)

Les bandes de Bollinger

logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Utilisation des bandes de Bollinger

Avec leur faux-air d’intervalle de confiance, les bandes de Bollinger (prononcez à la française) apparaissent souvent sur les graphiques boursiers. Outil de base de l'analyse technique, ce serait même l'indicateur préféré des investisseurs à court terme (Cf. l'Analyse technique 100 % pratique, d'A. Duprat, Gualino 2006).

Graphiquement, elles apparaissent sous la forme d'une enveloppe de moyenne mobile arithmétique (MMA) encadrant l'évolution des prix d'une action (ou autre titre), dont la largeur est proportionnelle à la volatilité, en l’occurrence deux écarts-types de part et d’autre d’une MMA à 20 jours ouvrés. (rappelons que ce ne sont pas les mêmes moyennes mobiles que celles utilisées en techniques prévisionnelles puisque celles-ci ne sont pas centrées sur une valeur passée mais sur la dernière valeur).

L’idée sous-jacente est que l’espérance des prix suit une loi normale (intervalle de confiance pour un risque d'erreur assumé de 5 %, ce qui correspond à 1,96 écart-type, ici arrondi à 2).

Sur quel prix calculer la MMA ? Le plus simple est de relever le cours de clôture mais en toute rigueur c’est le cours moyen (typical price) qu’il faut utiliser (moyenne entre le plus haut, le plus bas et la clôture). Certains intervenants utilisent le weighted closed (même principe mais le cours de clôture compte double).

C’est entre ces courbes que le prix va jouer au billard. S’il rebondit sur la bande supérieure, il viendra en principe rebondir sur l’inférieure, et inversement. L’observation est également valable si le cours clôture hors limites.

Un resserrement des bandes laisse présager un retournement de tendance.

En l’absence de tendance, les deux courbes donnent les limites du trading range.

À titre d’exemple, le graphique ci-dessous montre l’évolution du prix de l’action Crédit Agricole sur six mois (source Boursorama). Si les resserrements semblent bien annoncer des retournements, les prévisions établies sur les rebondissements paraissent moins fiables, du moins sur cet exemple (mais la chute de mai et juin est trop brutale pour que les bandes soient instructives)…

Bandes de Bollinger

Il est tout à fait possible de se choisir une autre moyenne mobile et une autre valeur d’écart-type, par exemple une MMA à 40 jours et 1 écart-type, mais on n’interprète plus des bandes de la même manière puisqu’elles sont souvent franchies.

Les bandes de Bollinger sont également employées pour prévoir l'évolution d'un taux de change. C'est en principe la moyenne mobile arithmétique ou exponentielle à 20 jours qui est utilisée.

 

précieuses

 

© JY Baudot - Droits d'auteur protégés