Techniques et concepts de l'entreprise, de la finance et de l'économie 
(et fondements mathématiques)

Le marché spot

logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marché des changes au comptant

Le marché des changes (FOREX), réseau où s’échangent chaque jour des sommes colossales dépassant allègrement les mille milliards de dollars, est partagé en un marché au comptant et un marché à terme. Le marché au comptant, ou spot, n’est pas si « comptant » qu’il veut bien le faire croire puisque les livraisons se font sous 48 heures malgré la vitesse offerte par l’informatique (délai ramené à 24 heures entre les États-Unis et le Canada)…

Il ne s'agit pas d'une Bourse organisée mais d'un réseau d'échanges, d'une part entre banques et d'autre part entre les banques et leurs clients.

Cotations

Il existe deux modalités de cotation des devises : au certain et à l’incertain. Ce dernier terme est issu d'une mauvaise traduction et il ne signifie pas du tout que la cotation est moins rigoureuse !

Au certain, on indique quelle quantité de monnaie nationale il faut pour échanger une unité d’une devise. Par exemple, aux États-Unis, on veut savoir combien de dollars équivalent à un euro (du moins pour une transaction entre banques car, pour compliquer les choses, les cotations sont au certain pour les particuliers et les entreprises).

La cotation au certain est historiquement utilisée au Royaume-Uni. Elle l’est aussi pour coter l’euro bien que les pays de l’Euroland cotaient auparavant à l’incertain. On indique combien de devises valent 1 euro. Cependant, on trouve très facilement dans la presse des tableaux qui indiquent les cotations croisées (exemple ci-dessous, cotations au 6 janvier 2012, source le Journal des Finances) et la distinction n’est donc pas vitale pour le commun des mortels…

changes croisés

On lit ci-dessus qu’il faut $1,2701 pour un euro. Pour savoir combien d’euros valent un dollar, il suffit de prendre l’inverse de 1,2071, soit 0,7873. La plupart des monnaies ne sont cotées que par rapport au dollar américain et le change entre deux autres devises est obtenu par cours croisés. Ainsi, en obtenant séparément le change du won et du franc suisse par rapport au dollar, on en déduit le change entre le won et le franc suisse (Cf. exemple de cours croisés en bas de page). Les cours croisés s’adaptent instantanément sur toutes les places ouvertes de la planète.

Les cours sont arrondis à la quatrième décimale pour la plupart des monnaies. Les deux dernières décimales sont appelée le pip.

Cours d’achat et de vente

Un cours publié par une banque ou un broker présente deux valeurs d’échange : un cours acheteur et un cours vendeur. La cotation est alors présentée avec deux valeurs, la première étant le cours acheteur (bid) et la seconde celle de la vente (ask). La différence entre les deux est le spread. Si par exemple la publicité d'un broker indique un spread de 2 pips, vous savez maintenant de quoi il s’agit !

Exemple :

euro contre dollar

NB : on trouve aussi la présentation 1,2718/21.

Voici un courtier qui achète un euro $1,2718 et qui le vend $1,2721. Son spread est donc de 3 pips. Contre une monnaie moins demandée que le dollar, par exemple le franc suisse, le spread sera un peu plus élevé car si le broker achète une grande quantité de francs suisses il est moins certain de pouvoir les revendre au prix envisagé…  Il existe d’autres raisons à un spread élevé comme la volatilité d’une monnaie ou les changes croisés (j’y reviendrai).

Plus une banque ou un courtier propose un spread large et plus sa marge commerciale est élevée. En revanche, un faible spread montre une certaine agressivité commerciale… Par rapport à un cours de change pivot, le spread peut être un peu décalé à gauche ou à droite en fonction des anticipations.

Si un spread est donné en pourcentage, celui-ci est calculé par rapport au cours vendeur.

À l’instar de ce qui se passe sur les autres marchés, un client peut passer plusieurs types d’ordre. L’ordre « au mieux » est effectué au premier cours auquel peut se faire la transaction. L’ordre « limité » indique un prix minimal de vente ou un cours maximal d’achat. Outre le spread, le courtier ou la banque se rémunère avec des commissions.

Les cours appliqués aux particuliers sont appelés les « cours guichet ». Ils sont un peu différents de ceux en vigueur entre banques.

Exemple de change croisé

Supposons les cotations au certain suivantes :

EUR/GBP : 0,8256 - 0,826
EUR/CHF : 1,2119 - 1,2123

La banque achète votre euro £0,8256 ou 1,2119 FS mais vous devez débourser £0,826 ou 1,2123 FS pour lui acheter un euro. Dans les deux cas, le spread de la banque s’établit à 4 pips. Qu’en est-il pour échanger des livres sterling contre des francs suisses ?

Déterminons les cours bid et ask de GBP/CHF.

La banque achète l’euro pour 1,2119 FS, on l’a vu. Cet euro est revendu £0,826. Donc la livre est achetée 1,4672 FS. C’est une simple « règle de trois ».

Réciproquement, la banque achète l’euro £0,8256, lequel euro est vendu pour la modique somme de 1,2123 FS. Ce qui revient à vendre la livre sterling 1,4684 FS.

Donc, GBP/CHF : 1,4672 - 1,4684

On remarque que le spread s’établit alors à 12 pips…

Prévisions

Diverses méthodes sont utilisées pour tenter de prévoir les taux de change : des modèles économiques (régression multiple sur variables macroéconomiques) et des techniques statistiques prévisionnelles pour le moyen terme et l'analyse technique ou les vagues d'Elliott pour le court et moyen terme.

 

change

 

© JY Baudot - Droits d'auteur protégés