Techniques et concepts de l'entreprise, de la finance et de l'économie 
(et fondements mathématiques)

Deux exercices sur l'orthogonalité dans le plan

logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Produit scalaire et orthogonalité en géométrie analytique

Deux exercices sur l’orthogonalité de droites dans un plan muni d’un repère orthonormé. Ils font intervenir les produits scalaires. Leur niveau de difficulté est celui d’une première S (hors repère orthonormé, voir l'exercice produit scalaire en géométrie).

Rappels

1- Un vecteur directeur à la droite d’équation cartésienne αx + βy + δ = 0 est :

u(-b;a)

2- Soit les vecteurs suivants :

u(xy) et v(x'y')

L’expression analytique de leur produit scalaire dans un repère orthonormé est xx’ + yy’.

3- Par ailleurs, deux vecteurs sont orthogonaux lorsque leur produit scalaire est nul.

Exercice 1

Soit un plan muni d’un repère orthonormé (O ; i ; j) et soit les points de ce plan A(0 ; 5), B(4 ; -1), C(1 ; 2), D(4 ; 1) et E(m ; 6). Soit F le point d’intersection des droites (AB) et (CD).

Trouver les coordonnées de E de façon que les droites (FE) et (CD) soient orthogonales.

Exercice 2

Soit (D) la droite d’équation réduite y = 2x – 1 dans un repère orthonormé. Déterminer une équation de la droite (D’) perpendiculaire à (D) qui passe par le point A(1 ; 6).

Corrigé 1 (détaillé)

Déterminons en premier lieu les équations cartésiennes des droites (AB) et (CD) afin de trouver les coordonnées de F.

Pour cela il faut connaître l'expression des vecteurs AB et CD (on pourrait également passer par les équations réduites des droites).

AB(4;-6) et CD(3;-1)

D’où (AB) a pour équation -6x – 4y + δ = 0. Afin de trouver δ, remplaçons x et y par les coordonnées de A, soit -20 + δ = 0. Il vient δ = 20. Donc (AB) a pour équation -6x – 4y + 20 = 0 ou, si l’on divise les deux membres par 2, -3x – 2y + 10 = 0.

De même, on trouve une équation pour (CD) : x + 3y – 7 = 0.

Les coordonnées du point d’intersection se calculent grâce à un système de deux équations.

système

Utilisons la technique de la substitution.

 étape de calcul

x(16/7) et y(11/7)

Donc :

F

Déterminons à présent le vecteur FE.

FE

C’est ici qu’intervient (enfin !) le produit scalaire.

CD.FE

Les vecteurs sont orthogonaux (donc également les droites qui les supportent) si et seulement si leur produit scalaire est nul.

m = 79/21

Par conséquent, E(79 / 21 ; 6).

GeoGebra nous offre une vue imprenable sur cet exercice :

3 droites

Corrigé 2

Première étape : une équation cartésienne de (D) est -2x + y + 1 = 0. Un vecteur directeur de D est donc (-1 ; -2).

Deuxième étape : il faut exprimer les coordonnées d’un vecteur quelconque passant par A. Soit le point M(x ; y). Nous obtenons :

AM

Troisième étape : utiliser la formule du produit scalaire (xx' – yy'). Cette expression est valide puisque le repère est orthonormé. L’expression doit être égale à 0 pour qu’il y ait orthogonalité.

-(x – 1) – 2(y – 6) = 0

⇔ -– 2y + 13 = 0 ou, si l’on préfère l’équation réduite, y = -0,5x + 6,5

 

panneau droites orthogonales

 

© JY Baudot - Droits d'auteur protégés