Internet

Internet : une histoire et de nombreux services

Dans l’histoire de l’humanité, la communication a connu plusieurs révolutions. S’il est difficile de situer l’apparition du langage oral, on sait que l’invention de l’écriture a eu lieu il y a environ six mille ans à Sumer (aujourd’hui en Irak), puis celle de l’imprimerie en Chine vers 700 et en Europe au quinzième siècle. Ensuite vinrent le télégraphe électrique en 1837, le téléphone en 1875, la radio au début du vingtième siècle, la télévision en 1926 et enfin une série d’inventions, parmi lesquelles les ordinateurs, qui ont permis la naissance d’Internet. et la consultation de sites aussi riches que celui que vous consultez en ce moment (en toute modestie).

Il est banal de dire qu’Internet a révolutionné nos vies. En effet, il est devenu le principal vecteur de communication, non seulement entre humains mais aussi entre humains et machines.

Comment en est-on arrivé là ?

 

Historique

1957. L’URSS lance le premier satellite artificiel. Dans le contexte de la guerre froide, Dwight D. Eisenhower, président des États-Unis, souhaite apporter une réponse forte. C’est ainsi que naît la DARPA, agence de recherche pour la défense.

Parallèlement, en 1958, les laboratoires Bell créent le premier modem, instrument qui permet à deux machines reliées par une ligne téléphonique d’échanger des informations.

Dans les années 60, la DARPA travaille notamment sur l’intelligence artificielle. Surtout, elle lance en 1966 un projet qui voit le jour en 1969 : l’Arpanet, réseau de transfert de paquets entre quatre ordinateurs. À l’origine, l’intérêt était militaire : si un ordinateur subissait une attaque nucléaire, les autres continueraient à fonctionner sans perte de données.

Un réseau fut également créé en France en 1971 (projet Cyclade) mais il fut abandonné en 1978. C’est également en 1971 que naquit le courrier électronique.

Puis un protocole de communication est inventé en 1973 : TCP/IP. Des données peuvent alors être échangées quels que soient les matériels. Ce protocole est définitivement adopté en 1983 ; le réseau prend alors le nom d’Internet.

Le web fut créé en 1989. Dès le début des années 90, Internet fut exploité commercialement.

Il faut surtout retenir de cet historique qu’Internet n’a pas été inventé mais qu’il s’est construit progressivement, d’innovation en innovation.

 

Le protocole

Un langage commun est à la base de toute communication. Les ordinateurs ne font pas exception.

Ainsi, chaque machine a une adresse IP (Internet Protocol) qui l’identifie sur le réseau. Il s’agit d’une série de quatre nombres de un à trois chiffres, séparés par des points (du moins dans sa version 4, la v6 étant beaucoup plus élaborée).

Le protocole TCP (Transmission Control Protocol) découpe le message en petits paquets et s’assure de sa bonne réception.

 

Infrastructure

Internet se présente donc comme un maillage qui relie une multitude de réseaux locaux via des box, des routeurs de LAN, etc.

Les matériels sont très divers : ordinateurs, téléphones, consoles de jeux, imprimantes, scanners, appareils photos, objets connectés, routeurs, commutateurs, ponts…

L’accès à Internet s'opère soit par fil (ADSL, fibre optique, réseau téléphonique commuté) soit sans fil (satellite, 4G…).

Lorsqu’un ordinateur communique avec un autre, le message passe par de nombreux périphériques intermédiaires : les routeurs. Le chemin emprunté doit être celui qui transmet le message en un minimum de temps. C’est le même principe que le courrier postal qui passe par un certain nombre de centres de tri et qui est acheminé par des moyens aussi différents que l’avion ou le vélo du facteur.

Par quels centres de tri le courrier doit-il passer ? Par quels routeurs un message électronique doit-il transiter ? La théorie des graphes, et notamment l’algorithme de Dijkstra, permet de résoudre ce type de problème. La sélection des chemins les plus courts s'appelle le routage.

 

Services

Voyons à présent à quels types de services Internet nous permet d’accéder.

Le web : il est composé de pages reliées entre elles par des hyperliens, soit dans un même site soit d’un site à l’autre. Ces liens sont à l’origine de son nom (web signifie toile). Attention à ne pas confondre le web avec internet ; c’est comme si l’on confondait une voiture avec ses passagers.

Les réseaux sociaux : ils prennent des formes très diverses. Certains sont professionnels, d’autres privés et d’autres sont les deux. Il peut s’agir de messagerie, d’échange de photos, de vidéos…

Le courrier électronique : ce service est devenu indispensable pour les particuliers mais surtout pour les organisations (voir la page sur les e-mails en entreprise). Il permet l’envoi de texte et de documents en mode non connecté (un courrier peut être expédié mais la boîte courrier du récepteur n’est pas forcément disponible ; elle peut même ne pas exister). Une boîte aux lettres se trouve chez un fournisseur d’accès à Internet ou sur une application web.

La VoIP (Voice over Internet Protocol) : c’est une technologie qui permet de transmettre la voix par Internet. Parfois appelée téléphonie cloud, elle est appelée à remplacer le réseau en cuivre. Outre le téléphone, elle supporte la visioconférence, l’envoi de documents et la messagerie. Largement adoptée par les entreprises, elle est aussi utilisée par les particuliers en pair-à-pair (avec Skype, WhatsApp, Viber…). La ToIP (Telephony over IP) est quant à elle utilisée en interne dans les entreprises, de téléphone à téléphone.

Le cloud computing : les logiciels sont de moins en moins souvent installés sur le disque dur du PC familial ou le serveur de l’entreprise. Le fait qu’ils soient hébergés à distance et accessibles par Internet procure divers avantages : gains de place pour le stockage des données, mises à jour sans intervention de l’utilisateur, puissance de calcul liée au matériel de l’hébergeur…

Le transfert de fichiers : le protocole FTP (File Transfert Protocol) permet de transférer des fichiers selon un modèle client-serveur. Ce protocole est aussi utilisé pour le web, par exemple lorsqu’un développeur met un site à jour.

Le pair-à-pair (peer-to-peer) : chaque poste est à la fois client et serveur. Les applications les plus célèbres sont le partage de fichiers et de jeux.

Voir aussi la page sur les NTIC.