Techniques et concepts de l'entreprise, de la finance et de l'économie 
(et fondements mathématiques)

L'emploi

logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Population active et emploi

L’emploi : que se cache-t-il derrière ce mot entendu ou lu tous les jours ? Des millions de situations individuelles. Bien. Mais la science économique s’intéresse davantage aux concepts et aux statistiques qu’à la vie quotidienne ! Qui plus est, les notions économiques peuvent être différentes de ce qu’elles sont en langage courant. Alors, pas de témoignage sur cette page mais une mise au point sur quelques termes. Il s’agit d’une simple initiation qui peut s’inscrire dans un programme de SES de seconde.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut évoquer le caractère hélas variable de certaines définitions.

Population en âge de travailler

Comment délimiter la population en âge de travailler ? La période de vie pendant laquelle les individus peuvent occuper un emploi est différente d’un pays à l’autre, ce qui peut empêcher les comparaisons fiables. D’où l’intérêt d’une définition internationale. Le problème, c’est qu’il en existe plusieurs. Pire, un même organisme, comme l’OIT (Organisation Internationale du Travail), modifie sa définition selon les études qu’il réalise : plus de 14 ans, plus de 15 ans, entre 16 et 67 ans…

La population qui n’est pas en âge de travailler est composée d’inactifs (enfants et éventuellement retraités).

Population active, inactive

Continuons nos découvertes par un terme trompeur : la population active. C’est l’ensemble des individus en âge de travailler, déclarant exercer ou chercher une activité rémunérée.

Donc, prudence. Le terme est trompeur parce qu’il ne correspond pas à ce qui est admis dans la vie courante (tiens, que vous disais-je dans l’introduction ?). Ainsi, un chômeur est un actif. Ceux qui ont un emploi constituent la population des actifs occupés.

Par opposition, ceux qui n’exercent ni ne cherchent un travail rémunéré constituent la population inactive. Nous avons vu que les individus qui ne sont pas en âge de travailler sont des inactifs. Mais pour obtenir TOUTE la population inactive, il faut leur ajouter ceux qui ont bien l’âge de travailler mais qui ne cherchent pas d’emploi (des personnes au foyer, des sans-emploi qui ne perçoivent rien de l’État, des étudiants…).

Un retraité qui s’occupe bénévolement d‘une association 70 heures par semaine est un inactif, tout comme un étudiant de prépa qui travaille à la limite de l'épuisement !

Là encore, il existe des complications dues à des définitions différentes. Sans entrer dans les détails, il faut savoir que l’INSEE en reconnaît trois et donc établit trois séries statistiques de population active : au sens du BIT, au sens de la comptabilité nationale et au sens du recensement.

Lorsqu’on s’intéresse aux problématiques de protection sociale, on suit l’évolution du rapport actifs-inactifs.

actifs-inactifs

Taux d’activité

Les statistiques sur la population active permettent d’établir le taux d’activité :

taux d'activité

Évidemment, on retrouve le problème des définitions. C’est pourquoi il est plus courant de suivre un taux d’activité par tranche d’âge que globalement. Ainsi, les chiffres ne sont pas trop faussés. Exemple : l’abaissement de l’âge de la retraite se traduit automatiquement par une diminution du taux d’activité dans la tranche d’âges 60-65 ans.

Cependant, ce type de mouvement est plutôt rare et en principe, le taux d’activité global n’évolue que sur le long terme. Les tendances ne sont pas directement liées à l’économie (puisqu’on ne distingue pas les chômeurs des actifs occupés) mais plutôt à des considérations sociologiques et démographiques. Principalement : la durée des études qui s’allonge, les flux migratoires, l’évolution de la natalité et de l’espérance de vie ou encore l’évolution de l’activité féminine qui est loin d’être stabilisée dans tous les pays.

À titre d’illustration, le graphique ci-dessous montre l’évolution du taux d’activité au sens du BIT en France (moyenne annuelle) pour la tranche 15-24 ans. Elle doit être mise en parallèle avec l’allongement de la durée des études. Source INSEE.

Evolution d'un taux d'activité

Emploi

Parmi les actifs, il y a ceux qui ont un emploi et ceux qui n’en ont pas. Qu’est-ce qu’un emploi ? C’est un travail rémunéré.

Le travail est une activité humaine. Ce concept est non seulement économique mais aussi philosophique. Le travail n'est pas toujours rémunéré. Ainsi, une activité domestique est considérée comme un travail mais non comme un emploi.

Il est parfois difficile de délimiter ce que la notion d'emploi peut recouvrir. Du point de vue de l’économiste, une activité rémunérée mais non déclarée n’est pas un emploi. En revanche, un stage, une aide familiale agricole ou un travail saisonnier sont bien des emplois.

Résumons. Si un plombier répare sa propre robinetterie, ce n’est pas un emploi. S’il répare gratuitement celle d’un ami non plus. S’il est rémunéré mais qu’il s’agit de travail au noir non plus. S’il est payé par un client et qu’il le déclare, la même activité devient un emploi.

Taux d’emploi

Pour suivre l’emploi dans le temps ou pour procéder à des comparaisons, on utilise un ratio : le taux d’emploi.

Définition de l’INSEE : « Le taux d'emploi d'une classe d'individus est calculé en rapportant le nombre d'individus de la classe ayant un emploi au nombre total d'individus dans la classe. Il peut être calculé sur l'ensemble de la population d'un pays, mais on se limite le plus souvent à la population en âge de travailler (généralement définie, en comparaison internationale, comme les personnes âgées de 15 à 64 ans), ou à une sous-catégorie de la population en âge de travailler (femmes de 25 à 29 ans par exemple). »

taux d'emploi

L’emploi est une variable économique de première importance, analysée selon de nombreux caractères : par sexe, par qualification, par âge, par type de contrat, etc.

Exemple : taux d’emploi des femmes âgées de 15 à 64 ans dans les pays de l’OCDE.

http://www.oecd-ilibrary.org/fr/employment/taux-d-emploi-des-femmes_20752334-table5

Ces différents ratios sont souvent établis selon les trois secteurs d’activité : primaire (agriculture, extraction…), secondaire (industries, énergie…) et tertiaire (services marchands, santé…). Ils permettent notamment de suivre l’évolution de la désindustrialisation des pays développés.

 

Population active

 

© JY Baudot - Droits d'auteur protégés