Techniques et concepts de l'entreprise, de la finance et de l'économie 
(et fondements mathématiques)

Trois exercices avec formules trigonométriques

logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exercices avec formules d'addition et de duplication

Les formules de trigonométrie, dites d'addition et de duplication, donnent lieu à de périlleux exercices qui pimentent la première S, souvent vers la fin de l'année scolaire.

Ils sont pour beaucoup d'élèves un casse-tête car l'enchaînement des étapes de calcul repose sur des choix parfois difficiles entre plusieurs formules (qu'il faut bien sûr apprendre !) et une bonne connaissance du cercle trigonométrique (c'est-à-dire des sinus et cosinus de π / 2, π / 3, π / 4 et π / 6). On s'éloigne donc sensiblement des habituelles équations qui, jusque là, se résolvaient peu ou prou en pilotage automatique avec un minimum d'entraînement.

Ci-dessous, trois exercices vous sont proposés. Non seulement les corrigés sont détaillés, mais ils comprennent des indications utiles entre chaque étape de calcul. Dans tous les exercices, on notera k un entier relatif quelconque tandis que a, b, x et y sont des réels.

Rappels :

sin² x + cos² x = 1

cos (xy) = cos x cos y – sin x sin y

cos (– y) = cos x cos y + sin x sin y

sin (xy) = sin x cos y + cos x sin y

sin (x – y) = sin x cos y – cos x sin y

sin 2x = 2 sin x cos x = 2 sin² x

cos 2x = cos² x – sin² x = 2 cos² x – 1 = 1 – 2 sin² x

Exercice 1

Résoudre l'équation suivante :

cos² x – sin² x = 0,5

Exercice 2

À quoi peut bien être égale l’expression cos 3x + 3 cos x ?

Exercice 3

Montrer que sin² (a + b) + cos² (a – b) = 1 + sin 2a  sin 2b.

Corrigé 1

Formule de duplication : on sait que cos 2x = cos² x – sin² x, donc on peut écrire cos 2x = 0,5.

De quel(s) nombre(s) le cosinus est-il égal à 0,5 ? C'est une question de cours de niveau seconde.

Réponse : c'est le cosinus de π / 3 + 2 et de -π / 3 + 2 qui est égal à 0,5.

Par conséquent  :

solutions

solutions

Corrigé 2

Pour employer les formules, on doit manipuler le cosinus de 2x (duplication) ou d’une somme (addition). La priorité est donc de faire disparaître ce 3x disgracieux…

cos 3+ 3 cos x = cos (2xx) + 3 cos x

On peut alors utiliser la première des formules d’addition.

cos 3+ 3 cos x = cos 2cos x – sin 2sin x + 3 cos x

À présent faisons intervenir les deux formules de duplication.

= (cos² x – sin² x) cos x – 2 cos sin sin x + 3 cos x

= cos³ x – sin² x cos x – 2 sin² x cos x + 3 cos x

= cos³ x – 3 sin² x cos x + 3 cos x

Supprimons les sinus grâce à la première formule (soit sin² = 1 – cos² x).

= cos³ x – 3(1 – cos² x) cos x + 3 cos x

= cos³ x – 3 cos x + 3 cos³ x + 3 cos x4 cos³ x

Corrigé 3

On utilise d’abord les formules d’addition dans le premier terme, soit :

(sin cos + sin cos a)² + (cos cos + sin sin b

Développons ces identités remarquables.

sin² a cos² b + 2 sin cos sin cos a + sin² cos² a + cos² cos² b + 2 cos cos sin sin b + sin² sin² b

sin² a cos² b + sin² cos² a + cos² cos² b + sin² sin² b + 4 sin a cos a sin b cos b

Faisons apparaître des "sin² a + cos² a" pour les remplacer ensuite par 1.

= cos² (sin² + cos² a) + sin² (cos² + sin² a) + 4 sin cos sin cos b

= cos² b + sin² b + 4 sin cos sin cos b

= 1 + 4 sin cos sin cos b

C’est au tour d’une formule de duplication d’intervenir.

 1 + (2 sin cos a)(2 sin cos b)

= 1 + sin 2sin 2b

Le tour est joué.

 

 

© JY Baudot - Droits d'auteur protégés