Le langage Python

Introduction à Python

Si l’on vous parle de Python et que vous pensez à un serpent de la famille des pythonidés, vous n’y êtes pas du tout. Si vous pensez aux Monty Python, groupe d’humoristes britanniques, vous êtes déjà plus proche du sujet puisque c’est en leur honneur qu’un de leur fans, Guido van Rossum, a baptisé le langage de programmation qu’il avait inventé.

Le Python dont il est question ici est public depuis 1991 et sous licence libre. En France, il est fréquent que les lycéens fassent leurs seconds pas en programmation avec ce langage simple à comprendre, après Scratch, enseigné au collège. D’ailleurs, l’apprentissage de ce langage devrait être obligatoire dès la seconde à la rentrée 2019.

Installation

Python est un langage interprété. Cela signifie que lorsque vous entrez une ligne d’instruction, elle est immédiatement traduite en langage machine (langage binaire, composé de très nombreux 0 et 1). Il est donc inutile qu’un compilateur la rende intelligible par votre ordinateur.

Généralement, vous devez installer l’interpréteur si votre système d’exploitation est Windows. Sur Linux et macOS, il est probablement déjà là.

C’est par ici que ça se passe :

https://www.python.org/downloads/

Vous utiliserez aussi un éditeur, ne serait-ce que pour sauvegarder vos programmes. Sur cette page nous n’y ferons pas référence.

Vous pouvez aussi préférer programmer en ligne.

Découverte

Il apparaît un écran noir, très austère (signe que c’est du sérieux). Une invite (>>>) attend votre première ligne de code.

Certaines commandes nécessitent des parenthèses. Par exemple, pour afficher du texte :

>>> Print(’salut’)

Après Print qui est la commande d’affichage, il faut des parenthèses. Le texte est écrit soit entre deux apostrophes soit entre guillemets (bien pratique si l’on veut insérer une apostrophe dans le texte). Python affiche les guillemets anglo-saxons ("  "). De toute façon, il ne comprend pas les guillemets français (« »).

>>> Print("j’arrive")

J’arrive

Cette deuxième ligne (sans l’invite) est tout simplement ce qui s’affiche sur votre écran.

Note : vous pouvez aussi écrire

>>> print(‘j\’arrive’)

On déclare une variable en lui donnant un nom sans espace. Le nom d’une variable ne peut pas être celui d’un mot utilisé par Python (par exemple, print). Majuscules, minuscules et chiffres sont acceptées, ainsi que l’underscore (_). Attention à la casse : var n'est pas la même variable que Var. L’affectation est le symbole égal (=).

Exemple d’une variable littérale :

>>> var_litt = ‘ceci est une variable littérale’
>>> print(var_litt)

Ceci est une variable littérale

Même chose pour les nombres.

>>> a = 2
>>> print(a)

2

Si vous ne travaillez qu’avec l’interpréteur, il n’est pas utile de préciser print. Vous écrivez >>> a et vous obtenez 2. En revanche, si vous écrivez >>> var_num, vous obtenez le texte entre apostrophes : ’ceci est une variable littérale’.

Bien qu'il soit inutile d’insérer des espaces de part et d’autre du symbole = lors de l’affectation d’une variable, il est recommandé d'avoir des lignes de code propres !

Attention, la décimale n’est pas la virgule mais le point.

Vous avez probablement téléchargé Python 3. Vous évitez ainsi le piège de Python 2 qui, si vous entriez des nombres entiers, restituait des entiers. Par exemple, 5/4 donnait 1.

Si Python comprend que votre instruction n’est pas terminée lorsque vous appuyez sur la touche entrée pour passer à la ligne, il n’affiche pas les trois chevrons habituels mais trois points de suspension.

Pour insérer un commentaire, c’est le dièse qu’il faut employer (#). Tout ce qui est écrit entre un dièse et la fin de la ligne de code n’est pas interprété.

Une ligne de commentaire (indication ne faisant pas partie de l'algorithme) commence par #.

Opérateurs

On trouve les opérateurs habituels d’addition (+), de soustraction (-), de multiplication (*) et de division (/). Attention à l’opérateur puissance (**).

>>> 2**3

8

Pour une racine carrée, on peut élever un nombre à la puissance 0,5.

>>> 4**0.5

2.0

Vous obtenez d’ailleurs davantage de décimales avec un ordinateur qu’avec votre calculatrice :

>>> 2**0.5

1.4142135623730951

Enfin, si vous souhaitez obtenir la partie entière d’une division euclidienne, utilisez // et pour connaître le reste (le modulo), l’opérateur est %.

On se sert des parenthèses comme d'habitude, que ce soit à la main (mais il n’y a pas de crochets pour éventuellement les encadrer) ou avec une calculatrice. Les règles de priorité sont celles qui prévalent toujours : parenthèses, puis exposants, puis multiplication et division, puis addition et soustraction.

Par exemple : 3+2**2+7*(5+3)

Si l’on décompose l’opération, on pourrait d’abord la réécrire 3 + 2² + 7 × 8, puis 3 + 4 + 7 × 8, puis 3 + 4 + 56 puis 63.

En dehors de ce site qui ne vous présente qu’une introduction d’introduction (cette page et les conditions avec Python), vous pouvez en consultez d’autres qui vous motiveront à aller plus loin.

https://openclassrooms.com/

https://miamondo.org/le-langage-python/

http://python.lycee.free.fr/index.html

https://python.iutsf.org/

Etc.

 

python et tortue