Techniques et concepts de l'entreprise, de la finance et de l'économie 
(et fondements mathématiques)

Les devises

logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Devises et change

Une devise est, pour un pays donné, une monnaie différente de la monnaie nationale qui a cours dans un pays étranger. L’expression « devise étrangère » est donc un beau pléonasme.

Change fixe, change flottant

Si diverses monnaies sont liées entre elles, le change étant toujours le même (devises fixes), d’autres voient en revanche leur change évoluer 24 heures sur 24, sauf le week-end. C’est sur le marché des changes, ou FOREX, qui se trouve sur différentes places de la planète, que sont établis les changes. Il fonctionne de gré à gré, entre banques. Historiquement, Londres est la place la plus importante.

Le change fixe est en vigueur dans de nombreux pays. Une monnaie fixe est ainsi liée soit à une devise, soit à un panier de monnaies (exemple : le yuan chinois). Sa valeur dépend alors d’une volonté politique puisqu’il suffit de modifier sa parité pour la dévaluer ou la réévaluer (attention, le terme « parité » ne signifie pas la même chose que « parity » en anglais, qui implique que les unités de compte sont de même valeur).

À l’inverse, la valeur d’une monnaie flottante équilibre son offre et sa demande sur le FOREX. Elle ne dépend donc que très partiellement de décisions politiques mais les banques centrales peuvent acheter ou vendre en forte quantité pour orienter le marché (exemple : ventes massives du Japon en 2011 pour affaiblir un yen trop élevé et donc pénalisant pour les exportations). Les principales monnaies utilisées dans les échanges internationaux sont flottantes.

Le FOREX est constitué du marché au comptant (spot) et du marché à terme. Il est animé par les cambistes et par les courtiers (brokers). Les échanges de devises se font sous forme informatique.

Causes des variations des taux de change

Quelles sont les raisons de la hausse ou de la baisse d’une monnaie flottante par rapport à une autre ? Elles sont multiples et il y a débat sur leurs importances relatives. La théorie de la parité des pouvoirs d’achat lie le taux de change au taux d’inflation. Le solde de la balance des paiements impacte aussi le change. D’ailleurs, certains pays exportent surtout des matières premières et leurs monnaies suivent peu ou prou leurs cours. À titre d’exemple, la valeur du rouble russe est très liée aux exportations de gaz. De nombreuses monnaies varient ainsi en fonction du cours du pétrole.

Certains pensent aussi que les différences de taux d’intérêt expliquent en partie les variations de change, ce qui n’est guère vérifié…

Inconvénients dus aux variations de change

Si le change ne provoque que quelques tracasseries aux touristes contraints de pratiquer le calcul mental durant leurs vacances, il pose en revanche de sérieux problèmes aux entreprises, en particulier lorsqu’un règlement en devises intervient APRÈS le contrat de vente. En effet, si entre-temps les cours ont évolué, il y aura au final un gagnant et un perdant entre le vendeur et l’acheteur par rapport au prix indiqué.

Ainsi, différentes techniques visent à réduire le risque de change, c’est-à-dire à éviter les mauvaises surprises. Bien souvent, elles évitent aussi les bonnes.

Éventuellement, une entreprise dont de nombreux achats et ventes sont libellés dans une devise donnée peut ouvrir un compte bancaire dans cette devise. Certes, le risque de change existe encore mais celui-ci est épuré des frais de commission et la gestion est facilitée, en particulier lorsque les règlements n'ont pas lieu à la date prévue.

Devises

Un échantillon de quelques monnaies et de leurs abréviations internationales :

devises

Afin d’offrir une alternative aux réserves des États en dollars et en or et pour mieux accompagner l'évolution des échanges internationaux, le FMI créa en 1969 un moyen de paiement défini par un poids en or : les DTS (Droits de Tirages Spéciaux). Depuis 1974, ils ne sont plus définis par rapport à l’or mais par rapport à un panier de devises. Aujourd’hui, quatre monnaies entrent dans sa composition (dollar américain, euro, yen et livre sterling), ce qui lui confère une certaine stabilité. Ce sont les États qui utilisent les DTS et non les entreprises.

 

devise flottante

 

© JY Baudot - Droits d'auteur protégés